Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rêverie (La paresse)

Publié le par Ghregg

Bonsoir à tous,

 

Septième et dernier volet de ma série sur les péchés capitaux: pour finir nous allons nous glisser sous les draps et profiter des vallons cotonneux de nos univers oniriques. Soyons paresseux... avec exubérance ! Bonne lecture !


jbgreuze.jpg

 


Peinture: JB Greuze


 

J’ai fait don de mon corps aux hydres du sommeil

A l’édredon douillet, à ces vaux et merveilles,

A ce monde éthéré qui s’étend sur mes draps

Quand Morphée m’offre enfin l’infini de ses bras.

 

J’ai brassé les embruns, enlacé les nimbus,

J’ai navigué serein sous les yeux de Phébus

Qui dénicha pour moi ces milliers de nervures

Ces chemins quadrillant le creux des couvertures

 

J’y ai croisé la foudre et l’étonnant fracas

D’un régiment complet : deux cent soldats de bois

Eventaient véhéments leur élégant vernis

Labourant les gravats d’une sente étourdie.

 

J’ai vu ce bel arpège aux entrelacs de tiges

Potirons orangés, verts, à perte de vue

Une forêt d’archets, un instant de vertige

Quand le vent se pourlèche et lance son raffut.

 

J’ai vu dans les cieux s’étirer les nuages

Les deniers ténébreux de ses bas obsédants.

Souriant, délassé, détendu sous l’orage,

Mon dimanche a filé sur ce bel océan.

Commenter cet article

CLOT Christel 16/04/2013 22:53

ça m'a rappelé certains dimanches matins... trop bien!!! :)

Le citadin filiforme 18/04/2013 11:28



C'est exactement ça, la matinée qui s'étire sur les draps, la douce paresse dominicale. Merci Christel ! :)