Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ondée

Publié le par Grégory Parreira

 

 

 

Un plafond de calcaire épanchait ses lambeaux

D'automne sur le trèfle assouvi, le jabot

Des dahlias gorgés de cristaux déferlants

Balançaient. Le genêt -entrelacs pantelant-

Se noyait sous le masque accablé des écorces

Orageuses. L'ondée exhumait des entorses

De branchages noirs; des engelures cuivrées,

Des inhalations de mousses mordorées:

Frêles suspensions, églogues vaporeux

Qui gonflaient de rumeurs le ventre vigoureux

Des pelouses. Le ciel écroulait ses sanglots,

Ses vibrisses d'humus, ses sublimes rouleaux

Qui poussaient la nature -inexorablement-

Vers l'ambre givrée de son endormissement.

 

 

                                                                            Les Avenières  13oct2014

 

Commenter cet article

DOM 04/11/2014 21:22

Vraiment très beau !!! je l'aime beaucoup celui là ...

Le citadin filiforme 10/11/2014 16:45



Bah c'est votre jardin en même temps... :)